j’ai « meuh » la « lait »cture

Le journal de Bridget Jones

Classé dans : films — 7 janvier, 2010 @ 6:29

bridgetjonesdiary.jpg

Résumé

Bridget est une trentenaire célibataire un peu enrobée, gaffeuse, qui fume comme un pompier, boit comme un trou et passe chaque année le nouvel an avec ses parents chez des amis. Elle travaille dans une maison d’édition dirigée par Daniel Cleaver (dont elle pense être amoureuse). Sa mère est égoïste, elle cherche à tout prix à marier Bridget et la critique sur son look peu avenant selon elle. Le père de Bridget est affectueux mais dominé par son épouse. C’est au nouvel an qu’elle rencontre Mark Darcy, un avocat brillant et un peu guindé.

Image de prévisualisation YouTube

Avis

J’ai vu ce film car on est en train d’étudier l’affiche en anglais et que l’on va voir… Mélanie m’avait prévenu de sa nullité et, encore une fois, je suis d’accord avec elle. Vulgaire, ce film n’apporte rien du tout et est un copier-coller avec les livres de Jane Austen. Très, très décevant. La prestation des acteurs n’arrivent pas à relever le scénario. Dommage !

Les tribulations d’une caissière (Anna Sam)

Classé dans : romans francais — 7 janvier, 2010 @ 4:39

tribulationcaissiere2.jpg

Résumé

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Avis

On m’avait présenté ce livre comme LE livre de l’année, sympa, drôle… Mais franchement, je n’ai pas trop aimé. Je suis vraiment déçue. Comme dirait le prof de Mélanie : « c’est pas un grand mdr mais plutôt un petit lol »… En vérité, j’ai du sourire deux ou trois fois, pas plus. Je suis peut-être trop jeune pour apprécier l’humour mais j’ai trouvé certaines longueurs dans ce livre.

Antéchrista (Amélie Nothomb)

Classé dans : romans francais — 5 janvier, 2010 @ 6:50

937683930small.jpg

Résumé

Blanche, une adolescente timide et solitaire, rencontre Christa à l’université. Séductrice, Christa est l’exacte contraire de Blanche. Mais l’amitié idéale que s’imaginait Blanche ne dure qu’un instant et Christa devient peu à peu Antéchrista…

Extrait

« Je me couchais sur le lit avec mon livre et je devenais le texte. Si le roman était de qualité, il me transformait en lui. S’il était médiocre, je n’en passais pas moins des heures merveilleuses, à me délecter de ce qui ne me plaisait pas en lui, à sourire des occasions manquées.
La lecture n’est pas un plaisir de substitution. Vue de l’extérieur, mon existence était squelettique ; vue de l’intérieur, elle inspirait ce qu’inspirent les appartements dont l’unique mobilier est une bibliothèque somptueusement remplie : la jalousie admirative pour qui ne s’embarrasse pas du superflu et regorge du nécessaire.
[...] je n’éprouvais pas de frustration à fleurir dans les livres : j’attendais mon heure, je tissais mes pétales avec du Stendhal et du Radiguet, qui ne me paraissaient pas les pires ingrédients de cette terre. »

Avis

Je viens de relire de ce roman et j’aime toujours autant. Je m’identifie totalement à Blanche, ses pensées sont l’exacte transparence de ce qu’étaient les miennes, quand j’étais rejetée. Ca m’a fait mal de le relire mais « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » ^^… Christa est l’amie que tout le monde veut avoir et pourtant, elle détruit tout autour d’elle. La réaction des parents est vraiment incompréhensible… Blanche est très sensible mais réussit à se construire à travers son bourreau.
Un livre à lire pour se protéger des « Antéchrista » mais à ne pas lire quand vous déprimez !

Esther (Orphan), un mélange du Bon Fils et de La Main sur le Berceau

Classé dans : films,Remarques — 28 décembre, 2009 @ 12:32

esthervslebonfilslamainsurleberceau.jpg

Esther, le thriller de cette fin d’année 2009, raconte l’histoire d’une famille en phase de deuil qui a cru retrouver le réconfort auprès d’une orpheline. Mais très vite, de terribles accidents se produisent, toujours en présence d’Esther.

Image de prévisualisation YouTube

Ce film a de très grandes ressemblances avec Le Bon Fils (Macaulay Culkin, Elijah Wood…) et La Main sur le Berceau (Annabella Sciorra, Rebecca De Mornay…), deux très bons thrillers. Ces deux films sont nettement au-dessus d’Esther qui est beaucoup plus sanglant et beaucoup moins prenant.

Certaines scènes sont de véritables copier/coller avec Le Bon Fils comme l’histoire de la cabane ou encore la scène sur la lac gelé… Et surtout la dernière scène où Esther demande d’une voix suppliante à sa mère adoptive « Sauve-moi, maman ! »…

Image de prévisualisation YouTube

Avec La Main sur le Berceau, on retrouve des similitudes : la séduction du père, l’éviction de la mère, la perte d’un enfant, la crise dans les toilettes, la serre…

Image de prévisualisation YouTube

 

Le jeu de l’actrice de 12 ans (Isabelle Fuhrman alias Esther) reste néanmoins crédible.L’intrigue du film est surprenante. A la fin du film, on ne peut oublier ce visage démoniaque.

Reservoir Dogs

Classé dans : films — 28 décembre, 2009 @ 11:47

Résumé

Ils étaient six parfaits étrangers, assemblés pour commettre le crime parfait. Mr White (Harvey Keitel), un criminel professionnel ; Mr Orange (Tim Roth), un jeune nouveau-venu ; Mr Blonde (Michael Madsen), un tueur à la gachette facile ; Mr Pink (Steve Buscemi), un paranoïaque névrotique ; Mr Brown (Quentin Tarantino) ; Mr Blue (Eddie Bunker). Loués par le caïd Joe Cabot (Lawrence Tierney) qui leur a donné de faux noms (donc personne ne pourrait les identifier), ils avaient pensé que leur plan ne pourrait pas échouer. Mais après une embuscade de police, tuant Mr Brown et blessant gravement Mr Orange, les criminels retournent à leur point de rendez-vous (un entrepôt) et se rendent compte qu’un d’entre eux avait dû prévenir la police… Mais qui ?

Image de prévisualisation YouTube

Avis

Clouée dans le fauteuil après la grippe par un bronchite, je ne faisais que dormir. Ma soeur, qui avait reçu le DVD en cadeau, s’est donc dit qu’elle pouvait le regarder sans problème, vu que j’allais dormir… Mais, dès les premières images, j’ai été accroché ! D’abord un peu choquée par la vulgarité (notamment la scène où Mr Brown explique la chanson de Madonna Like a virgin… je ne peux plus écouter cette chanson de la même façon maintenant ^^), j’ai été prise dans l’histoire, j’ai ri… J’ai réussi à dépasser la vulgarité pour m’attacher aux personnages.
Bref, un film que j’ai aimé. Merci Mélanie !

1...34567...28
 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...