j’ai « meuh » la « lait »cture

Archive pour la catégorie 'romans francais'

Le petit Nicolas (Sempé/Goscinny)

Posté : 16 août, 2009 @ 1:30 dans romans francais | Pas de commentaires »

 

nicolas.jpg

 

Résumé

Nicolas mène une existence paisible. Il a des parents qui l’aiment, une bande de chouettes copains avec lesquels il s’amuse bien, et il n’a pas du tout envie que cela change…

- Mes enfants, a dit le professeur, mes chers petits, mes amis,celui qui ne fera pas ce que je lui dirai de faire… Je lui flanque une fessée dont il se souviendra longtemps !
- Vous n’avez pas le droit, a dit quelqu’un, il n’y a que mon papa, ma maman, tonton et pépé qui ont le droit de donner des fessées !

Avis
Un livre très mignon à lire. Un grand classique suivi d’autres livres relatant les bêtises du petit Nicolas. Beaucoup d’humour… A lire à tout âge…u
Le film sortira bientôt au cinéma, le 30 septembre 2009. Apparemment, il devrait être fidèle au livre. Un film à voir sûrement pour nous replonger dans les aventures de ce petit garçon plein de malices.

Image de prévisualisation YouTube

La grammaire est une chanson douce (Eric Orsenna)

Posté : 12 août, 2009 @ 4:08 dans des livres pour réviser, romans francais | 5 commentaires »

9782253149101.jpg

Résumé

La grammaire est une chanson douce est une fantaisie joyeuse. Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite sœur d’Alice, l’héroïne de Lewis Caroll, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés.
Avec son frère aîné Thomas, elle voyage beaucoup : leurs parents sont séparés et vivent chacun d’un côté de l’Atlantique. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, et privés de leurs mots, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.C’est une promenade dans la ville des mots, pleine d’humour et de poésie, où les règles s’énoncent avec légèreté. Les tribus de verbes et d’adjectifs, les horloges du présent et du passé s’apprivoisent peu à peu, au rythme des chansons douces de Monsieur Henri.

grammaire.jpg

Avis

Je n’étais pas très chaude pour le lire. Faire du français à l’école, oui, mais entendre parler d’orthographe et de grammaire dans un roman ne m’enchantait pas. Mais maman m’a un peu forcée la main. Et finalement, je dois avouer que j’ai été prise dans l’histoire. Ce livre m’a permis de faire de bonnes révisions en s’amusant. C’est un livre attachant où l’on apprend un tas de choses sur notre langue…
A lire de toute urgence pour petits et grands !

Pour voir mon nouveau site, cliquez ici !

Le magasin des suicides (Jean Teulé)

Posté : 22 juillet, 2009 @ 10:31 dans romans francais | 1 commentaire »

9782266179270fs.gif

Résumé

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre.

Avis

On m’avait dit que l’ambiance de ce livre était entre la famille Adams et Tim Burton mais je n’ai pas ressenti cette ambiance dans ma lecture… Oui, il y a un peu d’humour noir qui peut faire sourire. Mais je n’ai pas aimé la façon dont l’auteur s’approprie des citations de Baudelaire sans même le citer…

Paul et Virginie (Bernardin de Saint-Pierre)

Posté : 9 juillet, 2009 @ 11:35 dans romans francais | Pas de commentaires »

 9782253007296fs.gif

 

Résumé

Deux cabanes au bord de l’eau, sur le rivage de l’île de France, aujourd’hui l’île Maurice…
C’est là qu’ont grandi Paul et Virginie. Leurs mères, rejetées par la société, ont jadis trouvé refuge en ce paradis. Depuis ce jour, ils vivent ici le plus simplement du monde, en parfaite harmonie avec la nature qui les entoure. Ils se nourrissent de mangues, de papayes, de goyaves, s’offrent des bouquets exotiques et se reposent à l’ombre du lilas de Perse…
Ils n’ont qu’à tendre les mains pour cueillir le bonheur. Pourquoi conquérir ailleurs ce qui leur est ici offert ?
Mais l’horizon s’assombrit… Leur amour est menacé. L’hypocrisie, la jalousie, la cupidité du monde civilisé les rattrapent. Tels de nouveaux Adam et Eve, les voilà chassés de ce merveilleux Eden. Arrachés l’un à l’autre… Séparés à jamais par les flots d’un océan déchaîné.

Avis

En lisant le résumé, j’ai cru lire une histoire ressemblant au film « Le Lagon Bleu » mais je me suis trompée. L’histoire est beaucoup plus compliquée. Il a fallu que je m’accroche pour suivre certains passages très philosophiques. Mais bon, c’est une très belle histoire d’amour… Mais, en fait, franchement, je m’attendais à la fin… C’est très prévisible.
Un livre qui va très vite à lire (enfin, pour moi ^^) et que je conseille !

Et après (Guillaume Musso)

Posté : 2 juillet, 2009 @ 2:13 dans romans francais | 2 commentaires »

etapres1.jpg

 

Résumé

A 8 ans, Nathan est entré dans le tunnel luminneux de la « mort imminente ». Plongeant dans un lac pour sauvé une fillette, l’enfant s’est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, contre toute attente, de nouveau, la vie.
Vingt ans plus tard, Nathan est devenu l’un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de cet épisode traumatisant. Il a même fini par épouser la « petite fille du lac », Mallory, sa femme qu’il a passionnément aimé, puis qui l’a quitté, et qui lui manque comme au premier jour…
Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l’autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd’hui, il connaît la réussite, la notoriété et la prospérité.
Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu…

Avis

Je viens juste de terminer ce roman et… j’ai adoré ! Comme le dit Bernard Lehut « ce roman est dangereux. Une fois ouvert vous ne pourrez plus le quittez avant la dernière page. » Et effectivement, c’était dur dur de le lacher…
Bonnie est une vraie bouffée de bonheur, Garrett Goodrichune pincée de mystère, Mallory un zest d’amour… Tous les ingrédients sont réunis pour faire un bon livre.
La fin est par contre… Enfin, c’est pas juste de nous laisser sur une fin comme ça ! Je n’en dirai pas plus pour ceux qui n’ont pas encore lu le livre mais… Sachez juste qu’une foix le livre laché, les larmes coulent facilement…

123456
 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...