j’ai « meuh » la « lait »cture

La Reine des damnés (Anne Rice)

Classé dans : films,romans etrangers — 1 février, 2010 @ 17:01

9782265079670fs.gif

Résumé

Quand Lestat, vampire impie, libertin et suicidaire, s’improvise chanteur de rock pour hurler à la face de l’humanité sa condition de mort vivant, les mortels lui font un triomphe. sans imaginer une seconde qu’il ne leur dit que la vérité. Mais, avec sa musique à réveiller les morts . Lestat ne s’est pas seulement fait des ennemis parmi ses frères qui le considèrent comme un traître et sont décidés à le détruire, il a aussi arraché à son sommeil millénaire Akasha, la Mère de tous les vampires, la reine des damnés. Akasha qui ne rêve que de régner à nouveau sur les mortels.

Avis

Comme à ma mauvaise habitude, j’ai commencé par regarder le film. Vu sa nullité, j’ai eu un peu peur de livre ce troisième opus de la série vampirique d’Anne Rice. Mais j’ai été très surprise, agréablement surprise par le livre.
Encore une fois, comme pour Entretien avec un vampire ou Lestat le vampire, Anne Rice m’a fait voyager dans un monde fantastique, peuplé de vampires, de fantômes et d’esprits. J’ai revu Claudia avec surprise (je suis une fan de cette enfant-vampire ^^(cf : I want more)). Lestat me fait toujours autant craquer, bien qu’il ne soit pas beaucoup présent dans ce livre.
La Reine des Damnés est néanmoins classée dans la catégorie « terreur ». Et, c’est vrai que ce roman comporte des scènes assez horribles, notamment quand Mekare avale sa langue et Maharet mange ses yeux (beurk !)
Revenons au film pour finir. J’ai été très déçu par le nouveau Lestat (Tom Cruise était quand même mieux). On dirait une toute autre histoir, il n’y a plus la légende des Jumelles… En plus, ils ont fait une grosse erreur en disant que c’était Marius qui avait créé Lestat. Ni Louis, ni Gabrielle, ni Armand ne sont présent dans le film. Bref, un film qui ne vaut pas le coup d’être vu…

Image de prévisualisation YouTube

Un commentaire »

  1. Lady Yggdral dit :

    Ah oui c’est sur que le film est bien décevant, heureusement que les musiques sont sympas et l’acteur mignon, puisque le scénario a été totalement occulté!
    Le livre lui est formidable, comme le premier tome de la saga Mayfair, je trouve qu’il fait plus thriller que les autres tomes… il y a une espèce d’angoisse qui saisit le spectateur à l’évocation des jumelles, et tout au long du livre ces apparitions inquiétantes nous intriguent, un peu comme Lasher dans Le lien maléfique. Ce tome est certainement le plus important de la chronique de vampires puisqu’il est celui qui nous apprend l’origine des vampires, et crée le mythe… Je pense néanmoins qu’Anne Rice aurait du s’en arrêter là et que les autres tomes des chroniques des vampires rompent un peu la magie… Anne touche à tout: le vaudou, la sorcellerie, les vampires, la religion, et tente de mélanger tout dans un même tome.. C’est un peu indigeste! Son dernier bon livre, à mon goût, est le domaine Blackwood qui a su apporter un brin de nouveauté avec un nouveau personnage.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...