j’ai « meuh » la « lait »cture

Le temps d’un regard

Classé dans : rédaction — 22 juillet, 2009 @ 16:15

Voici une petite rédaction que j’ai faite en 4ème… C’est la suite d’un extrait du livre Vampire malgré moi de Andreu Martin…  (résumé du livre : Ilia est un mort-vivant, Ilia est un vampire ! Les habitants du village sont-ils devenus fous ? Si seulement Ilia n’avait pas consulté Baba-laga, la sorcière… Tout a commencé le jour où les saltimbanques sont arrivés dans la Vallée Oubliée. A moins que ce ne soit la faute de l’homme-loup ? Persuadé d’être un vampire, Ilia s’enfuit dans la forêt à la recherche d’une victime pour boire son sang.)

 

Sur le moment, il ne vit pas d’autre solution que de l’observer avec insistance, mais le fossoyeur ne semblait pas concerné.

drunkenman.jpg

Ilia s’avança doucement vers Vania, il prit les pans de sa longue cape noire et leva les bras. Il gesticulait comme un pantin. Le fossoyeur avait l’impression qu’il flottait. Les yeux exorbités d’Ilia, animés d’une lueur démente, roulèrent dans leurs orbites. Tout à coup, il poussa un râle : « Rhâââ, manger, niack, niack, niack ! ». Des filets de bave dégoulinèrent le long de son menton. Vania, quant à lui, le dévisagea d’un air hébété tandis que sa bouche s’ouvrit sous le coup de la stupeur. « Vania, se dit-il, tu devrait penser à arrêter la vodka, mon vieux. Maman avait raison… ! ».  « Bonjour, bonjour ! s’exclama Ilia. Ca va beau gosse ? ». Sa voix était suave et contrastait avec son sourire crispé. Un tic nerveux lui faisait cligner des yeux. Il avançait en sautillant vers sa proie. Un sourire sadique et malin lui fendait le visage. « Tu es un…un…un fan… un fan… fan… un fantôme ? s’écria Vania, totalement dérouté.

-        Nooooooon ! Rhâââ ! Je suis un…oiseau de nuit ! , susurra Ilia.

-        Pitié, O Oiseau de nuit, ne me fais aucun mal, je te le

jure, jamais plus je ne toucherai à l’alcool…supplia

Vania, au bord des larmes.

-        Pourquoi me parle-t-il de boisson ? se demanda Ilia, surpris par la curieuse réaction du fossoyeur. »

Vania, profitant de la surprise de son mystérieux fantôme, saisit une chaise et la lança de toutes ses forces, en direction d’Ilia. L’objet volant heurta de plein fouet la tête de ce dernier qui s’effondra sur le plancher. Vania, pour se remettre de ses émotions, se servit un grand verre de vodka et éclata d’un rire tonitruant qui emplie la pièce. « Tu vois Maman, je l’ai eu ce fantôme, s’écria Vania, il ne fallait pas s’inquiéter ! »

 

P.S. : Merci à Mélanie et à Louise

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...