j’ai « meuh » la « lait »cture

Oral de français (bac STG) 2009

Classé dans : bac — 1 juillet, 2009 @ 13:54

J’ai enfin passé mon oral !

En fait, je n’ai pas stresser (vive les fleurs de Bach !)…. J’étais la seule, pour la prof, à avoir fait une liste de mes lectures complémentaires (celle qu’on n’a pas lu en classe), et une des seules à avoir apporté mon recueil de poésie (pensez à mettre tous les atouts de votre coté)… Sur tous les textes étudiés (voir ci-dessous) je suis tombée sur celui que je connaissais le mieux !

feuillelecturebac.jpg

 

Je suis tombée sur… « L’albatros » de Baudelaire !

La question était simple : « Comment analysez-vous la comparaison du poète à un albatros dans ce poème ?« 

Les grands points :

- tiré des Fleurs du Mal de Baudelaire
voyage à l’Ile de la Réunion et à l’Ile Maurice -> goût de l’exotisme
3 premiers quatrains : peint une image de l’albatros
dernier quatrain : comparaison du poète et de l’albatros

I) supériorité
« vastes oiseaux » (v2), « indolent compagnons » (v 3), « rois le l’azur » (v6), « beau » (10), « prince des nuées » (v13)
« grandes ailes blanches » (v7) : don
« hante la tempête et se rie de l’archer » : regarde avec dédain le peuple, se sent supérieur

II) différent des autres, mis à l’écart
      mise en parallèle avec « ailé »/ »gauche et veule » (v9), « beau »/ »comique et laid » (v10) et « infirme »/ »volait » (v12)
ses ailes qui étaient un don devient une malédiction -> « empêche de marcher » (v16)

-  albatros = poète
tant que le poète est dans sa bulle d’inspiration quand il écrit, il est supérieur car il a des dons que personne n’a
il est mis à l’écart, il est touché par les critiques quand il se mêle à la foule
ici, comparaison flagrante mais dans tous les poèmes de Baudelaire, il y a un petit miroir pour que la poésie puisse s’y refléter

 

 

La prof a dit que j’avais de bonnes connaissances (même si elle a essayé de me piéger sur la question : Comment s’appelait le beau père de Baudelaire ? Facile, c’était le général Aupick!). J’ai tout joué sur Baudelaire (en lecture complémentaire, j’avais noté que j’avais lu les Fleurs du Mal, mon poème préféré ? « Je te donne ces vers »)…

Je pense avoir réussi !  En tout cas, je dédierai cette note à ma maman, car le jour de mon passage, c’était son anniversaire !Et merci à Mélanie de m’avoir tant donné d’explications sur Baudelaire !

 

Un commentaire »

  1. angelita dit :

    De bons conseils que tu donnes.
    En tous les cas, je croise les doigts pour toi

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...