j’ai « meuh » la « lait »cture

La nuit de Valognes (Eric-Emmanuel Schmitt)

Classé dans : pièces de théâtre,romans francais — 20 avril, 2009 @ 17:43

9782210754713.jpg

Résumé

Dans un château perdu de Normandie, plusieurs femmes attendent un homme : une duchesse, une comtesse libertine, une religieuse, une marchande : madame Cassin, une écrivain… Elles l’ont aimé ; elles le haïssent. Il les a trahies, elles vont le punir. Cet homme, c’est Don Juan… Mais grand sera leur étonnement lorsque le séducteur arrivera au rendez-vous. Pourront-elles lui pardonner de ne plus être celui qu’elles ont tant aimé ?

 

Extrait (acte II, scène 5)

« LA DUCHESSE (descendant, elle frappe violemment ses mains). Ca y est, je la tiens, Marion, je la tiens.

MARION. Qui cela ? Mademoiselle Angélique ?

LA DUCHESSE. Mais non, l’araignée ! Celle qui m’a prise pour un mur pendant tout le temps où j’étais cachée. D’abord, nous nous somme regardées longuement, puis, après m’avoir parcouru de haut en bas pour faire connaissance, elle s’est mise en tête de m’utiliser pour construire, elle s’est mis en tête de m’utiliser pour construire une toile entre le mur et moi ! Je ne pouvais pas bouger un bras, ni crier…

MARION. Pauvre Madame, elle qui a si peur des araignées.

LA DUCHESSE. Je n’en est plus peur, Marion, plus du tout. Les araignées, c’est comme le peuple, on s’en fait une idée effrayante tant qu’on ne les connait pas, mais une fois qu’on les a vues pour ce qu’elles sont, d’honnêtes travailleuses, on est rassuré. Marion, j’ai dû attendre l’âge que j’ai, certes, mais je te le dis : je n’ai plus peur des araignées !

MARION. Cependant, vous l’avez tuée.

LA DUCHESSE. Elle a payé pour toutes celles dont j’ai eu peur, non mais ! »

 

Avis

Cette pièce de théâtre est très drôle. Je dois être bizarre mais j’ai préféré ce livre à Dom Juan de Molière qui ne m’a pas paru très inspiré… Bien que les deux livres ont clairement quelques points communs, Schmitt dépasse ici Molière (je viens de faire un gros blasphème là mais bon, chut…). L’expression des personnages est clair. Je n’ai eu aucun mal à comprendre par rapport à Dom Juan où je n’ai rien compris quand les personnages parlent patois. J’ai ris du début à la fin. Les petits pics que s’envoient la comtesse et mademoiselle de la Tringle sont très fins… mais la chute m’a un peu déçu. Apprendre que Don Juan découvre ses premiers sentiments pour un homme, c’est… Moi qui aimait bien Don Juan, il a baissé dans mon estime !

 

Si vous avez des questions, allez-y !

3 commentaires »

  1. Damien dit :

    Salut, a ton avis, qui est représenté par l’araignée?

  2. livremania dit :

    Merci pour ton commentaire
    La réponse à ta question est: les araignées représentent le peuple comme le montre les dires de la Duchesse : « Les araignées, c’est comme le peuple, on s’en fait une idée effrayante tant qu’on ne les connait pas, mais une fois qu’on les a vues pour ce qu’elles sont, d’honnêtes travailleuses, on est rassuré. »
    J’espère avoir pu t’aider
    A bientôt je l’espère

  3. Julie dit :

    Je voudrais savoir si les araignées ne sont pas en rapport avec Don Juan ou autres merci .

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...