j’ai « meuh » la « lait »cture

Tant que mes yeux (Louise Labé)

Classé dans : poesies — 5 mars, 2009 @ 20:00

Tant que mes yeux pourront larmes épandre,
A l’heur passé avec toi regretter ;
Et qu’aux sanglots et soupirs résister
Pourra ma voix, et un peu faire entendre ;
Tant que ma main pourra les cordes tendre
Du mignard luth pour tes grâces chanter,
Tant que l’esprit se voudra contenter
De ne vouloir rien fors que toi comprendre ;
Je ne souhaite encore point mourir.
Mais quand mes yeux je sentirai tarir,
Ma voix cassée et ma main impuissante,
Et mon esprit en ce mortel séjour
Ne pouvant plus montrer signe d’amante,
Prierai la Mort noircir mon plus clair jour.

tantquemesyeux.jpg dessin fait à la main par ma soeur et moi

Louise Labé (1526-1566) poète de la renaissance, faisant partie du Cercle des Poètes Lyonnais, surnommée la Belle Cordière, renverse dans ce sonnet, tirée du recueil Sonnets, les conventions amoureuses puisqu’il s’agit ici de poésie érotique, genre strictement réservé aux hommes à cette époque. De ce fait je me sens donc plus proche de ce texte, véritable ode à l’amour. Ce poème me touche beaucoup, on sent combien Louise Labé souffre de la séparation d’avec son bien aimé. Elle arrive au travers de ses vers à faire ressentir toute la douleur que peut éprouver une femme lorsque son compagnon la quitte. Louise Labé reprend ici le thème de la souffrance dans la passion.

5 commentaires »

  1. lefildariane dit :

    j’adore ce sonnet, très joli dessin ^^
    10/10 pour le commentaire de la poésie…

    Dernière publication sur Le fil d'Ariane : Voyage au Pays imaginaire (2)

  2. Corasirene dit :

    Je l’ai étudié en 1ère !
    Ta soeur et toi vous savez vraiment bien dessiner, félicitations!
    J’ai une amie qui cherche 1 personne pour illustrer ses écrits, si celà vous dit…

  3. goumand dit :

    Cet explication de texte est fausse car en réaliter Louise Labé demontre que : vivre c’est aimer, aimer c’vivre et vivre c’est écrire. elle fait une declaration à la poésie qui est toute sa vie.

  4. layla dit :

    j’ai pas compris le poeme je voudrais quand m’explique please

  5. radwan moussa elmi dit :

    j’adore votre poéme madame labé
    cette poéme est un poéme extraordinaire
    pour le regrette de louis labé qui etait
    la premiere fille qui etait ecris une poéme
    dans les pays français

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...