j’ai « meuh » la « lait »cture

La traversée de l’été (Truman Capote)

Classé dans : romans etrangers — 28 février, 2009 @ 15:34

 

9782253121121g.jpg

 

Résumé

Grady McNeil a dix-sept ans et l’âme passionnée. Alors que ses riches parents vont passer l’été en Europe, elle décide de rester seule dans un New York vibrant sous la canicule. La raison de cette décision est que depuis quelque temps elle est amoureuse de Clyde, un gardien de parking à Broadway. Cet amour, bien que partagé n’est pas vécu de la même façon de la part des deux protagonistes. La fierté provocante de Grady et la nonchalance de Clyde vont peu à peu les entraîner vers de dangereux précipices. Cette saison sera toute leur vie.

Extrait

« Il dormait en effet sur la banquette arrière et bien que le toit fût ouvert, elle eu peine à l’apercevoir tant il était recroquevillé. La radio égrainait à voix basse les nouvelles du jour, un roman policier reposait ouvert sur les genoux du dormeur. Il y a une sorte de magie à observer l’être aimé sans qu’il en ait conscience, comme si sans le toucher on lui prenait la main et que l »on lise dans son cœur. Il s’offre aussi ingénument, à croire que, de manière irrationnelle, il concilie toutes les qualités qu’on lui attribue à l’aveuglette, la pureté du cœur, la tendresse de l’enfance. Grady se pencha vers lui et chassa la mèche de cheveux qui lui pendait devant les yeux. Le jeune homme qui reposait là devait avoir un peu plus de vingt ans, n’était ni particulièrement beau, ni doté d’un physique ingrat. À chaque pas on croisait à New York ce genre de garçon, mais comme Clyde vivait la plupart du temps en plein air, il avait le teint hâlé. De courtes boucles sombres lui couvraient la tête comme la fourrure d’un agneau. son nez, légèrement déformé, comme s’il avait été cassé, dotait son visage, vif et rustique, d’une sorte de culot populaire non dénué de malice qui accentuait sa virilité. Ses paupières frémirent et Grady, sentant qu’il allait lui échapper, guette son regard. « Clyde », murmura-t-elle.« 

Avis

Ce livre est génial. C’est le premier et unique livre de Truman Capote que j’ai lu pour l’instant et , je ne suis pas déçue de cet auteur. C’est un cadeau qui m’a été offert pour Noël et je remercie ma meilleure amie, Jeanne, de me l’avoir offert.
Il se lit vite et bien. Le style est clair. Personnellement, je n’ai pas eu de mal à m’identifier à Grady. L’histoire d’amour est bien sur le fil conducteur mais cette histoire est tellement prenante que j’ai pleuré à la fin (et oui, je suis sensible).

Un commentaire »

  1. fleurdelyss dit :

    Coucou Melodie
    Me voilà de retour après 3 semaines d’absences.
    Merci pour tes messages….Je suis contente de te revoir et que tu ais aimé le livre de Guillaume Musso « Et après ».
    Pour ma part, je n’ai jamais lu de roman de Truman Capote, et tu me donnes envie de lire celui-ci. Je l’ajoute à ma liste à lire.
    Je te souhaite une bonne semaine et de bonnes lectures.
    Profite bien de tes vacances.
    A bientôt

    Dernière publication sur Le Monde de la Photo et de la Création : zzzzzzz

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...