j’ai « meuh » la « lait »cture

Le diable au corps (Raymond Radiguet)

Classé dans : romans francais — 26 février, 2009 @ 16:07

lediableaucorps02.jpg

Résumé

Le narrateur, âgé de 16 ans, rencontre Marthe, plus agée que lui avec qui il noue une relation amoureuse. Tout cela serait normal si l’histoire ne se déroulerait pas pendant la Première Guerre Mondiale et si Marthe n’était pas marié à un soldat envoyé au front.

Extrait

«  Marthe voulut boire de la grenadine; j’en commandai aussi. Le matin encore, je me serais cru déshonoré en buvant de la grenadine. Mon père n’y comprenait rien. Il me laissait toujours servir des apéritifs. Je tremblai qu’il me plaisantât sur ma sagesse. Il le fit, mais à mots couverts, de façon que Marthe ne devinât pas que je buvais de la grenadine pour faire comme elle. »

Avis

Le « diable au corps » est une expression que l’on utilise pour dire d’un enfant qu’il n’est pas sage. Radiguet joue ici avec cette expression où le diable symbolise la luxure. L’auteur, par ce titre, montre la transition difficile entre l’enfance et l’âge adulte.
J’ai du lire ce livre pour la préparation mon bac de français et franchement, je n’ai pas trop aimé. Le problème n’est pas dans  l’histoire, qui au passage est un belle histoire d’amour, mais dans la lenteur du livre. Radiguet voulait analyser les sentiments du narrateur mais il n’y arrive pas. On n’arrive pas à s’attacher au couple.

Le film, par contre, est à conseiller. Gérard Philipe y joue le héros. Mais il y a beaucoup de différence entre le livre et le film (dommage…).

Un commentaire »

  1. Corasirene dit :

    J’ai bien aimé pour ma part!
    celà me donne envie de voir le film, avec G.Philipe en plus…

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Dans le Jardin des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour
| elfes, fées, gobelins...